Vue de la roue de séchage d’un déshydrateur à adsorption
Home Comfort

Vous avez des questions ?

Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Depuis la France : 03 90 29 48 18
Depuis l'étranger : +33 390 29 48 18
E-mail : info-fr@trotec.com
  1. Produits et services
  2. Machines – HomeComfort
  3. LES DÉSHUMIDIFICATEURS
  4. Connaissances pratiques sur les déshumidificateurs
  5. Aperçu des procédés de déshumidification de l’air
  6. Déshydrateurs à adsorption

Déshydrateurs à adsorption

Principe de fonctionnement et différences techniques

Appareils industriels avec évacuation de l’air humide

Les déshydrateurs à adsorption industriels sont principalement utilisés en milieux professionnels et industriels, où de grandes quantités d’air sec, voire extrêmement sec, sont requises, et ce, également à basse température. Les déshydrateurs à adsorption constituent en effet la seule solution techniquement et économiquement pertinente.

Par rapport aux modèles destinés aux particuliers, les déshydrateurs à adsorption professionnels proposent moins de fonctions confort, mais répondent à des critères d’exigence élevés en termes de robustesse, de longévité, de durée d’utilisation et de débit d’air sec.

C’est d’ailleurs à cause de leur important débit d’air que ces appareils ne condensent pas l’air humide, mais l’évacuent directement sous forme de vapeur d’eau chaude vers l’extérieur par un tuyau ou une canalisation – de la même façon que votre sèche-linge.

Veillez par conséquent à ne pas choisir un modèle industriel pour un usage domestique, ces derniers ne disposant pas de bac collecteur intégré.

Appareils confort à condenseur

Ces appareils à l’intention des particuliers fonctionnent suivant le même principe que les déshydrateurs à adsorption à usage professionnel.

L’air ambiant aspiré traverse le secteur de déshumidification d’une roue de séchage en rotation qui est recouverte d’un sorbant hygroscopique retenant l’humidité.

Un exemple typique est le gel de silice, un agent déshydratant présentant une très grande surface hygroscopique. Dans les déshydrateurs industriels à adsorption, un seul gramme de cet absorbeur d’humidité offre une surface de plus de 700 mètres carrés. Autrement dit, moins de 10 grammes ont la même surface qu’un terrain de football.

Puis, son humidité retenue par le sorbant, l’air sec déshumidifié est soufflé dans la pièce.

Afin de rendre la roue de séchage de nouveau opérationnelle et de la libérer de l’humidité accumulée, de l’air réchauffé grâce à un élément chauffant circule en permanence dans un secteur de régénération séparé. Du fait de sa température, celui-ci réabsorbe l’humidité de la roue et l’achemine dans un condenseur.

L’extérieur du condenseur est exposé à l’air plus froid qui est aspiré, si bien que de l’eau de condensation se forme à l’intérieur et s’écoule dans un bac collecteur. L’air de régénération repart ensuite vers l’élément chauffant, et ainsi de suite …

Principe de fonctionnement d’un déshydrateur à adsorption confort
L’illustration ci-dessus montre l’intérieur de la roue de séchage d’un TTR 300 de Trotec. Même s’il est très compact, ce déshydrateur à adsorption industriel ne convient pas à un usage purement domestique, dans la mesure où il ne possède pas de bac collecteur. Pour cela, nous avons spécialement développé des déshydrateurs à adsorption confort, comme par exemple le TTR 55 E avec bac collecteur d’eau et filtre à air lavable :
Déshydrateur à adsorption industriel TTR 300
Déshydrateur à adsorption confort TTR 55 E