Vous avez des questions ?

Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Depuis la France : 03 90 29 48 18
Depuis l'étranger : +33 390 29 48 18
E-mail : info-fr@trotec.com

Optiflow

Optimisation professionnelle de l'installation au lieu d’une indication approximative de l’ampèremètre...

Comme sur votre voiture, où vous pouvez lire clairement la vitesse et la performance grâce au compteur de vitesse et au compte-tours et accélérer ou décélérer en conséquence.

Il est logique que le compteur de vitesse possède une graduation entre zéro et le maximum correspondant dans l'ensemble également à la puissance du véhicule.

Il serait ainsi totalement absurde d’avoir un compteur gradué de -600 à +2400 km/h alors que seule la plage de 0 à 160 km/h est utile pour une camionnette capable de rouler à une vitesse maximale de 160 km/h.

95 % de la graduation seraient alors inutiles et le conducteur ne serait pas en mesure de modifier sa vitesse en fonction du compteur, car le moindre mouvement d’aiguille, ne serait-ce d’un millimètre, signifierait une baisse ou une augmentation de vitesse de 50 km/h !

Vous n’accepteriez pas de telles absurdités lors de l’achat d’une voiture ! Pourquoi le faire pour l’achat d’un surpresseur pour l'assèchement d'isolants ?

Certains surpresseurs pour l'assèchement d'isolants sont encore équipés d’un ampèremètre sous prétexte qu’il permet le réglage de l’installation. Or, l’utilité de l’ampèremètre est comparable au compteur de vitesse de notre exemple précédent concernant la voiture :

la large plage de valeurs à deux chiffres donne l’impression que la graduation de l’ampèremètre est significative pour l’assèchement technique.

En réalité, la graduation utile de l’ampèremètre d’un surpresseur pour l'assèchement d'isolants entre « Arrêt » et « Vitesse maximale » ne dépasse pas un ampère, ce qui représente 1 à 2 traits sur la graduation de l'ampèremètre. Ici aussi, 95 % de la graduation sont donc complètement inutiles.

Et ce n’est pas fini :

entre le débit d’air (optimal) de 100 % et un débit d’air inférieur à 20 % (non envisageable sur le plan économique), il n’y a même pas un ampère de différence dans la pratique ! Cela correspond à une toute petite partie de la graduation de l’ampèremètre qui ne vous permet pas de lire les valeurs de manière effective dans la pratique, ni d'en tirer de conclusions !

De même, les appareils dotés d’un ampèremètre avec une échelle de couleurs au lieu de valeurs chiffrées ne permettent pas non plus d’optimiser votre installation d’assèchement !

Le bouquet est que : Comme certains fabricants semblent avoir compris que les ampèremètres sont inutiles pour l’assèchement, ils équipent leurs appareils d’un indicateur de surchauffe. Le but est apparemment de bénéficier d’au moins une valeur de mesure à peu près exploitable en pratique. Et cet indicateur est présenté comme équipement supplémentaire !

Ampèremètre et surpresseur pour l'assèchement d'isolants – en résumé :

  • La graduation des ampèremètres courants n’a aucune utilité pour les techniciens en assèchement – bien qu’une graduation de 0 à 20 ampères suffise bien souvent, seul un petit millimètre est utile, même pour les échelles de couleurs.
  • Dans le meilleur des cas, les ampèremètres servent uniquement d’indicateur de surchauffe de la turbine.
  • Entre 90 % et 20 % de débit d’air, la différence sur l’ampèremètre d’un surpresseur pour l'assèchement d'isolants est en général de moins d'un ampère, ce qui rend la lecture ou la commande précise impossible dans la pratique.
  • Un ampèremètre n’est pas adapté au contrôle et à l’optimisation des performances d’une installation d’assèchement d’isolants.

Optiflow – C'est ainsi que l'on optimise aujourd'hui

Au lieu de l’ampèremètre et de l’indicateur de température, les surpresseurs professionnels de Trotec sont équipés de série depuis 2007 de la technologie Optiflow unique, un système électronique complexe, qui capte, calcule et affiche intelligemment toutes les informations importantes sur la température du moteur, la pression et le débit d’air.

Optiflow n’est en aucun cas un simple objet décoratif clignotant destiné à remplacer l’ampèremètre, au contraire : ce qui semble simple à première vue, est en fait le résultat d’un travail intense de mise au point, d’une grande expérience et d’un large savoir-faire permettant à l’utilisateur une utilisation simple en un coup d'œil de cette technologie complexe.

En ce qui nous concerne :

les premiers surpresseurs pour l'assèchement d'isolants Trotec étaient également équipés d’ampèremètres de contrôle. À l’époque, ceci était effectivement l’état de la technologie, mais ne l’est plus depuis 2007 !

Pourquoi Trotec continue de fabriquer le surpresseur VE 4 S MultiQube actuel avec un ampèremètre ?

Le fait est que la concurrence vend toujours ses modèles avec ampèremètre en expliquant qu’ils correspondent à la technologie actuelle. Nous ne voulons pas faire la leçon - par conséquent : si nos clients souhaitent absolument un surpresseur équipé d’un ampèremètre, nous leur proposons le VE 4 S MultiQube avec le meilleur rapport performance/prix sur le marché dans ce segment !

Concentration sur l'essentiel

OptiflowExpliqué simplement, l’électronique de l’Optiflow est capable entre autres d'augmenter nettement la plage d'ampérage utile, ce qui permet le traitement de signaux de tout changement de valeur, même le plus infime.

De manière imagée, Optiflow fonctionne telle une loupe extrême qui visualise la moindre modification de débit et permet ainsi de régler la configuration de l'installation avec une grande précision.

Optiflow reprend le principe éprouvé des feux de signalisation allant du vert au rouge en passant par neuf différentes LED. Ce signal est vraiment parlant pour tout utilisateur, il ne requiert pas de calculs et permet une lecture facile des valeurs de mesure, sans erreurs, même de loin et dans les environnements peu éclairés !

Un système clair et lumineux (à LED) qui « éclaire » l’utilisateur

Plus il y a de LED vertes allumées sur l’Optiflow, plus l’installation de déshumidification est performante. Le vert indique une bonne circulation d’air à travers le fond de l'isolant (> 90 %).

Optiflow

Le jaune indique que l’installation existante n’est pas encore parfaite et qu’elle peut être optimisée en créant des orifices d'évacuation supplémentaires. Les LED rouges signalent que le flux d’air n'est pas optimal (< 30 %) et qu’il est nécessaire de modifier entièrement l’installation.

Vos avantages Optiflow :

  • Mise en place de votre installation d’assèchement
  • Toujours au plus haut niveau d'efficacité
  • Principe simple et clair des feux de signalisation
  • Affichage de contrôle de l'installation parfaitement lisible
  • Même de très loin et dans l’obscurité
  • Durée d’assèchement écourtée grâce à une optimisation maximale des performances
Social