Une condition essentielle pour les déshumidificateurs de chantier : Dégivrage automatique à gaz chaud

Vous avez des questions ?

Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Depuis la France : 03 90 29 48 18
Depuis l'étranger : +33 390 29 48 18
E-mail : info-fr@trotec.com

Dégivrage automatique à gaz chaud

Ainsi, un déshumidificateur professionnel se mute en un véritable déshumidificateur de chantier

Les déshumidificateurs professionnels doivent être très résistants. Parfois, les environnements rudes d’utilisation et les changements fréquents de lieu requièrent un carter en métal robuste, des roues ou des roulettes stables et une construction générale solide. Ici, l’extérieur de la plupart des déshumidificateurs professionnels disponibles sur le marché ne se différencie pas particulièrement des déshumidificateurs de chantier. Mais chaque déshumidificateur professionnel peut-il être utilisé automatiquement comme déshumidificateur de chantier ?

Aucune capacité de déshumidification de chantier sans dégivrage automatique à gaz chaud

En général, tous les déshumidificateurs professionnels sont des déshumidificateurs à condensation, c’est-à-dire qu’ils condensent l’humidité contenue dans l’air ambiant afin de pouvoir collecter et évacuer le condensat. De cette manière, l’humidité est retirée de l’air en permanence et il devient plus sec.

La température de l’air doit se refroidir en dessous du point de rosée, afin que l’humidité aspirée puisse se condenser. Cela se produit sur l’évaporateur de l’appareil de déshumidification énormément refroidi par le passage de réfrigérant à la pression réduite.

Sans les contre-mesures techniques, le refroidissement contiendrait un manque fatal : l’évaporateur commence de geler à des températures situées entre 16 °C et 17 °C et la formation de glace toujours croissante ne conduirait pas à une perte constante de puissance, mais à une panne totale de tout le système.

Pour cette raison, chaque déshumidificateur à condensation est équipé d’un dispositif pour le dégivrage régulier de l’évaporateur, le dégivrage automatique ; ce dernier fait toute la différence entre le déshumidificateur professionnel et le déshumidificateur de chantier.

L’inscription déshumidificateur de chantier ne prouve pas sa présence

Le dégivrage des déshumidificateurs professionnels courants est souvent commandé par capteur ou par minuterie électronique via le recyclage d’air, c’est pour cette raison qu’il est donc souvent nommé dégivrage électronique : le compresseur éteint le mode de dégivrage pendant que le ventilateur continue de fonctionner la plupart du temps et envoie l’air ambiant vers l’évaporateur pour le dégivrer. Ce processus est éprouvé et fonctionne généralement bien dans les environnements chauffés supérieurs à 15 °C.

Toutefois, lorsqu’on place de tels déshumidificateurs dans des environnements plus froids, inférieurs à 15 °C, le point de rosée est nettement plus profond ; pour des raisons liées au processus, cela provoque une forte formation de glace de l’évaporateur. Les appareils de dégivrage doivent donc être pratiquement constamment dégivrés en raison de la durée plus longue du dégivrage. La déshumidification régulière n’a pour ainsi dire jamais lieu sur de tels appareils ! Et sur les chantiers de l’Europe centrale, une température inférieure à 15 °C règne généralement pendant plus de 200 jours, au moins pendant la nuit.

Pour cette raison, les déshumidificateurs de chantier sont équipés d’un système de dégivrage complètement différent, le dégivrage à air chaud par procédé de dérivation. Ici, le gaz chaud du circuit réfrigérant est activement utilisé pour un dégivrage rapide et efficace. Au début du dégivrage, une vanne spécifique s’ouvre automatiquement, conduit le gaz chaud vers l’évaporateur et ferme après son dégivrage, afin de continuer le guidage du circuit de réfrigérant pour le séchage.

Contrairement au dégivrage par circulation d’air, le dégivrage automatique à air chaud permet des phases de dégivrage nettement plus courtes, ce qui représente une condition essentielle pour la déshumidification efficace de secteurs à basse température et les locaux non chauffés. En fin de compte, la déshumidification proprement dite s’effectue uniquement pendant les phases de non-dégivrage des déshumidificateurs !

En bref : si vous cherchez un déshumidificateur de chantier, demandez d’abord un dégivrage à gaz chaud. Si le déshumidificateur de chantier n’est pas équipé de dégivrage automatique, ce n’est pas un vrai déshumidificateur de chantier !

Social